Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 18:43

Des bus passant régulièrement tout près du collège, Claire et moi-même avons pris l’habitude de nous échapper de notre charmant (mais très – trop ?- calme) village de Jieh plusieurs après-midi par semaine afin de profiter de la vie culturelle libanaise. Et nous ne sommes pas déçues car il y a de quoi satisfaire toutes nos envies ! Nous avons donc déjà testé le cinéma à Beyrouth, dans un grand complexe, pour aller voir un film que je vous recommande vivement, « Et maintenant on va où ? » de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki. Dans la salle, les rires fusaient même si le sujet (la cohabitation entre chrétiens et musulmans) reste brûlant aujourd’hui.

 

      DSCN8191   DSCN8351

 

Nous avons aussi eu l’occasion d’aller écouter des poèmes d’auteurs libanais (lus par des comédiens français), lecture accompagnée au son du oud. Cette soirée avait lieu au Khan El Franj, l’ancien caravansérail de Saïda, un endroit magnifique et était proposée par le Centre Culturel Français qui offre une sympathique programmation et à l’avantage d’être près de chez nous !

 

                                         DSCN8340

 

 

Cette semaine se tient le 18° salon francophone du livre à Beyrouth. J’ai alors pu découvrir plusieurs auteurs de littérature libanaise. Zeina Abirached est une jeune auteure que j’ai eu plaisir à découvrir ; elle écrit des BD aux graphismes très particuliers en noirs et blancs. Ces histoires parlent de la guerre et répondent au besoin de savoir et de comprendre des jeunes libanais. Voici la couverture de son livre, « Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles », si jamais vous avez l’occasion de le lire….

 

                                                   DSCN8365

Partager cet article

Repost 0
Published by dcc-mathauliban
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de dcc-mathauliban
  • Le blog de dcc-mathauliban
  • : Mon projet de volontariat de solidarité internationale au Liban en tant que professeur de français.
  • Contact

La DCC

Je pars avec la DCC, première association française d'envoi
de Volontaires de Solidarité Internationale.

Recherche

Liens